Duke Ellington aimait les femmes qui le lui rendaient bien ; cette passion pour la gent féminine a nourri son œuvre tout au long de sa longue carrière. Les Duke Ladies sont des femmes qu’il a fréquentées, dont il a brossé le portrait ou qui ont chanté pour lui, parées d’arrangements subtils et raffinés (souvent avec la complicité de Billy Strayhorn). Sa musique leur a rendu hommage, avec tendresse et humour. Les Duke Ladies sont également des artistes de notre temps, sincères et passionnées, réunies pour incarner avec talent et générosité les multiples facettes de l’art ellingtonien. Et puisque le maestro charmeur et charmant considérait que la musique est une femme, nous osons proclamer que la femme est l’avenir de Duke !

DEUX ALBUMS À PARAÎTRE – label : Juste une Trace

  • « Duke Ladies vol. 1 » – 17 septembre 2021
  • « Duke Ladies vol. 2 » – printemps 2022

avec Rhoda Scott (orgue hammond), Natalie Dessay, Roberta Gambarini, Nicolle Rochelle, Myra Maud, Sylvia Howard, Aurore Voilqué (violon), Rachelle Plas (harmonica), Aurélie Tropez (clarinette), Julie Saury (batterie)

> les chanteuses invitées : Natalie Dessay, Roberta Gambarini, Nicolle Rochelle, Myra Maud, Sylvia Howard

> les instrumentistes invitées : Rhoda Scott (orgue), Aurore Voilqué (violon), Rachelle Plas (harmonica)

> le Duke Orchestra : Aurélie Tropez (sax alto, clarinette solo), Julie Saury (batterie), Didier Desbois (sax alto, clarinette), Fred Couderc (sax tenor, flute, clarinette), Olivier Defays (sax ténor), Philippe Chagne (sax baryton, clarinette basse), Carl Schlosser (sax ténor), Claude Egea, Malo Mazurié, Jérôme Etcheberry, Richard Blanchet, Sylvain Gontard (trompettes), Nicolas Grymonprez, Michaël Ballue, Jerry Edwards (trombones), Philippe Milanta (piano), Bruno Rousselet (contrebasse), Laurent Mignard (direction)