Le Duke Orchestra

« L’esprit d’Ellington dans un corps d’aujourd’hui » – Télérama

Duke Ellington

L’œuvre de Duke Ellington représente l’un des plus grands héritages du 20ème siècle. Mêlant l’esprit du blues à l’invention orchestrale la plus raffinée, le Duke a toujours défendu l’idée d’un art pour tous, délivrant un langage original et intemporel, bâti sur l’imagination, l’intelligence et l’esthétisme sonore, par delà les styles et les époques.

 

Laurent Mignard Duke Orchestra

Le Duke Orchestra conduit par Laurent Mignard incarne l’œuvre d’un des plus grands créateurs au 20ème siècle, pour le porter à la connaissance de tous les publics (D.N.J). Depuis 2003, ce grand ensemble que nous envie l’Amérique (Jazz magazine) a su forcer le respect du monde du jazz en Europe grâce à la qualité de son interprétation (AFP) et multiplié les projets originaux : bataille de Big Bands avec celui de Michel Pastre, spectacle Ellington French Touch avec l’invitation de Duke Ellington en interaction par la vidéo, spectacle Le grand blond et la musique noire avec Pierre Richard, mise en scène des Musiques Sacrées, spectacles Duke Ladies ou Multicolored Duke, invitation de personnalités (Rhoda Scott, Jean-Jacques Milteau, Pierre Richard, Victoria Abril, Jorge Pardo, Sanseverino, John Surman …).

D’une rare diversité, le répertoire présente les standards incontournables (Take The A Train, Caravan, Satin Doll …) aux côtés de pièces plus ambitieuses et moins connues (Harlem Suite, Tattooed Bride, Far east Suite …), jusqu’à des inédits à partir de manuscrits inachevés. A la recherche du parfait équilibre des timbres et d’un swing irréprochable, Laurent Mignard incarne l’esprit d’Ellington dans un corps d’aujourd’hui (Télérama). Et puisque le maestro n’a pas laissé de partitions, il a minutieusement transcrit le répertoire à partir des enregistrements originaux, que sa dream-team de solistes s’est appropriée dans des interprétations à la fois respectueuses et créatives. Un travail d’orfèvre (Jazz magazine).

Dès le lever de rideau, la salle se sent soulevée par la puissance sonore de l’orchestre, son intense trépidation rythmique. Galvanisé par un public enthousiaste et complice (Hot Club de France), le Duke Orchestra nous guide dans un voyage époustouflant sur les terres ellingtoniennes (Jazz News). Claquements de mains et chaude ambiance dès les premières minutes, fidélité à l’esprit autant qu’à la lettre, solistes impeccables … les sections vrombissent ou susurrent, les solistes explosent jusqu’au vertige ou murmurent de troublantes confidences (Jazz magazine). Le grand Duke est fêté dans toute sa modernité classique (Le Monde)Le frisson, la classe, la joie s’invitent … se réincarnent. Le public est au comble du plaisir, comme chauffé à blanc (Libération). On sort de là dépeigné (Jazz Magazine) … porteur d’un nouveau sésame pour entrer dans l’univers du jazz.

Déclinaisons 

Duke Quintet / Duke Septet

Prolongements – actions culturelles

Les musiciens

Didier Desbois (sax alto), Aurélie Tropez (sax alto, clarinette), Fred Couderc (sax tenor), Carl Schlosser (sax tenor), Philippe Chagne (sax baryton), Claude Egea (trompette), Sylvain Gontard (trompette), Jérôme Etcheberry (trompette), Richard Blanchet (trompette), Nicolas Grymonprez (trombone), Michaël Ballue (trombone), Jerry Edwards (trombone), Philippe Milanta (piano), Bruno Rousselet (contrebasse), Julie Saury (batterie), Laurent Mignard (direction)

et des invité(e)s : Nicolle Rochelle, Myra Maud, Sylvia Howard, Rhoda Scott, Emmanuel Djob, Pierre Richard, Jean-Jacques Milteau, John Surman, Sanseverino, Jorge Pardo, Patrick Bacqueville, Patrick Artero, Irakli …

Références

Radio France, théâtre du Châtelet, Olympia Paris, Théâtre du Gymnase, l’Européen, Le Palace, l’Alhambra, Jazz à Vienne, Jazz sous les Pommiers, Beyrouth (Liban Jazz), Cork (Guiness Jazz Festival), Shanghai Spring Festival, Beijing Opera, cathédrales (La Madeleine, Lille, Rennes, Toulouse, Aix-en-Provence, Lyon, Nîmes), Jazz à Saint-Germain-des-prés / Saint Sulpice, Festival Radio France et Montpellier, Festival de Big Bands de Pertuis, Opéra de Limoges, Bayonne scène nationale, Périgueux scène nationale, Vendôme scène nationale, Arcachon Olympia, Carré Bellefeuille, Collège des Bernardins, l’Entrepôt, Jazz club Lionel Hampton, Fondation Maeght, TF1, France 2, France 3, Mezzo, France Inter, France Musique, France Info, TSF jazz …

 

Commentaires

  • Mercedes Ellington – « Mon grand-père aurait été conquis par la magie de la direction de M. Mignard. »
  • Duke Ellington Music Society – « If you want to hear Ellington live, go to Paris ! »
  • Jazz Magazine – « Jubilatoire »
  • Télérama – « L’esprit d’Ellington dans un corps d’aujourd’hui »
  • France 2 – « Un formidable outil d’exploration de l’œuvre de Duke Ellington »
  • France Info – « L’un des meilleurs ambassadeurs de la musique d’Ellington »
  • Le Nouvel Obs – « Le ton juste pour jouer aujourd’hui cette musique sans âge »
  • L’Alsace – « L’envie, le goût, le désir d’un plaisir, unanimement et équitablement partagé, irrigue cette formation, de la tête aux  pieds »
  • Jazz Magazine – « Un travail d’orfèvre … L’orchestre se fait plutôt rare dans les festivals d’été : mais que font donc les programmateurs ? »
  • Revue de presse

 

Revue de concerts

Festivals : Jazz à Vienne, Beyrouth (Liban Jazz), Shanghai Spring Festival, Opéra Pékin, Jazz à Saint-Germain-des-Prés, Cork (Guiness Jazz Festival), Jazz sous les Pommiers, Festival Radio France et Montpellier, Jazzellerault, Provins Duke Festival, Limoux Cuivrée Spéciale, Septembre musical de l’Orne, Bergerac, Sites en Scène Oléron, Sites en Scène Aigues Mortes, Couleurs Jazz Saint Malo, Jazz à Ramatuelle, Saint Raphaël (Festival New Orleans), Festival Big Bands de Pertuis, 24 Heures du Swing (Monségur), Méridien Jazz Festival, Rhoda Scott, Rhino Jazz, Dijon D’Jazz dans la ville, Nîmes Métropole, Festival Sully et Loiret, Jazz au fil de l’Oise, La Défense Jazz Festival, Jazz sur son 31, Jazz en Val de Cher, Munster Festival, Festival du Monastier, Sully sur Loire, Sancy Snow Jazz, Niederbronn (Nuit du Jazz), Jazz à Ivry, Festival Touches de Jazz, Auvillar, Caval’air Jazz Festival, Croisière Paquet, Château de Goutelas, Fondation Maeght …

Salles et scènes nationales : Olympia Paris, Théâtre du Châtelet Paris, Théâtre du Gymnase Paris, église de La Madeleine, cathédrales de Lille, Rennes, Toulouse, Aix-en-Provence, Lyon et Nîmes, église Saint Sulpice, Le Palace, l’Alhambra, L’Européen, Pan Piper, Equinoxe scène nationale Châteauroux, Opéra Limoges, Montargis Hot Club, Bayonne scène nationale, Périgueux scène nationale, Vendôme scène nationale, Le Prisme Saint-Quentin en Yvelines, le Quattro Gap, Olympia Arcachon,  Carré Bellefeuille, Théâtre Poissy, Théâtre Chelles, Athis Mons, Provins, Athis-Mons, Chevilly-Larue, Epernon, L’Hay-Les-Roses, Clamart, Puteaux, Le Perreux, Maisons-Laffitte, Versailles (Ginette), HEC Palaiseau, La Sorbone…

Clubs et résidences : l’Entrepôt, Collège des Bernardins, Jazz club Lionel Hampton, Petit Journal Montparnasse, La Bellevilloise …

Concerts radiodiffusés : France Musique Jazz sur le Vif,  France Musique 42ème rue, France Inter Summertime, France Musique Jazz Club, TSF Jazz, Swing FM

TV : France 2 JT 13h Les 5 dernières minutes , France 2 Vivement Dimanche, TF1 live au Château d’Oléron, TF1 Live au Collège des Bernardins, Mezzo